Audits externes 2020 TACA

1 écart mineur :

Alors que l’incendie du bâtiment de pomme de terre de 2019 a eu de réels impacts environnementaux (fumées, fuites des fluides des groupes frigo…), ses causes n’ont pas été analysées par l’Association, les actions correctives non envisagées à l’échelle des adhérents concernés, aucune documentation n’est disponible.

De plus sur le site victime de l’incendie : les extincteurs n’ont pas été renouvelés/aucune disposition de maitrise supplémentaire concernant notamment l’intervention sous-traitée de traitement thermique à l’origine de l’incendie n’a été déployée (pas de permis feu et/ou plan de prévention)

Suite à cet écart, il a été décidé que la thermo-nébulisation ne serait plus faite par le locataire mais par un prestataire extérieur, encore plus qualifié.

De plus, trois extincteurs ont été achetés pour limiter au maximum le risque incendie sur le site (devis signé ci-joint) :

- Un des extincteurs sera mis dans l’atelier,

- un autre vers le stockage de GNR et des huiles

- un autre vers le stockage de paille.

Afin de sensibiliser au maximum le nouveau prestataire effectuant la thermo-nébulisation, un permis feu et un plan de prévention lui ont été envoyés. Ce prestataire, conscient également du risque incendie présent, les a signé rapidement puis les a renvoyé à M Lemoine (documents signés en pièce jointe).

Au niveau de l’association, une analyse des risques a donc été réalisée après cet incident (en pièce jointe). Les nouveaux animateurs de l’association la présenteront à la prochaine réunion collective, à l’ensemble des membres de TACA.